Carnaval de Mulhouse

Carnaval de Mulhouse

Carnaval de Mulhouse

Carnaval de Mulhouse

Carnaval de Mulhouse

FESTIVITES
  • Le carnaval 2018 aura lieu les 15, 16, 17 et 18 février
  • Programme du Carnaval sur cette page.
Lire plus

PINS et MEDAILLES


Alliance Mulhouse-Suisse


TONY TROXLER 1er PRINCE du CARNAVAL de MULHOUSE

Ses jeunes années : Il est né le 26 février 1918 à Riespach, dans le Sundgau. Ses parents, Antoine Troxler et Anna Burget, étaient des employés de maison. Il a fait sa scolarité à l’École des Frères, puis en pension au « Collège Saint Jean Bergams » à Florennes en Belgique. Il y a appris le latin et découvert les auteurs français (comme Ronsard, Corneille, Molière, Victor Hugo), ainsi a commencé sa passion pour la poésie te la littérature. Il a poursuivi ses études à Guebwiller, puis à l’école de de la Police Nationale à Saint-Cyr-au-Mont-d’Or près de Lyon. Il a commencé sa vie professionnelle comme employé de banque. En parallèle, il a commencé à jouer au Théâtre Alsacien de Mulhouse.

Pendant la guerre : Entre 1939 et 1940, il a combattu sous l’uniforme français.
En 1943, il a dû, comme tout Alsacien, combattre dans la Wehrwacht, du côté allemand. Mais il n’est pas resté longtemps dans ce régime nazi : un mois plus tard, il a fui en Suisse. Il s’est caché à Bur, puis il est entré dans la Résistance. En 1944, il est revenu en France et a participé aux combats de libération de l’Alsace.                                     

Le Milhüser Wackes Après la guerre, il a habité à Mulhouse. Il est devenu un vrai « milhüser Wackes » (littéralement « garnement mulhousien », nom traditionnellement donné aux vrais Mulhousiens, à la forte personnalité). En 1945, il a épousé Yvonne Vix. Il a exercé le métier de policier. Il s’est beaucoup impliqué dans la promotion du dialecte alsacien : il a joué au Théâtre Alsacien de Mulhouse, il a présenté des émissions radiophoniques en alsacien. Le Théâtre Alsacien de Mulhouse propose des soirées réservées aux messieurs : c’est le Herre-n-Owe. On y présente des pièces humoristiques, pas directement vulgaires, mais bien dans le ton et le style des milhüser Wackes. C’est au cours des années où il a été mené par Tony Troxler, avec Freddy Willenbucher et d’autres compagnons, que le spectacle a connu le plus grand succès.
Tony Troxler jouait par exemple un clochard, Seppi vu dr Walz ; ce rôle lui permettait de tourner en dérision la morale bien-pensante. Ses deux enfants, Évelyne et Sylvie, œuvreront aussi pour la cause de la culture alsacienne.En 1971, il s’est lancé dans la production d’émissions télévisées : E Amel, Wia allewil, etc.
De 1972 à 1983, il a été le directeur du Groupement des Hôteliers-Restaurateurs du Haut-Rhin.En 1981, il a écrit un livre pédagogique d’apprentissage de l’alsacien à destination des enfants : S’Elsass isch a Ragaboga (L’Alsace est un arc-en-ciel). En 1982, il a fondé avec Marithé Bienz un théâtre pour les enfants.
Le 9 février 1998, il est décédé à Mulhouse, juste avant la représentation de la pièce de théâtre dialectal Toni, réalisée à son intention par Francis Haas.En 1992 est paru le premier tome des Mémoires d’un Saltimbanque et en 1994 le deuxième tome. À titre posthume, en 2002, l’intégralité de ses textes a été publiée dans le livre Tony Troxler, hinter’m Spiegel (Tony Troxler, derrière le miroir).                                                                                                                                     

Prix et distinctions :

Médaille d’honneur de la Police, 1963

  • Croix d’Alsace du Réseau Martial, 1967
  • Chevalier de l’ordre du Mérite, 1970
  • Officier des Arts et des Lettres, 1985
  • Chevalier de la Légion d’honneur, 1986

Laisser un commentaire